La chasse sauvage, T1 : Les chants de la Terre

Publié le par Cha

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv59834670.jpg

Auteur : Elspeth Cooper

 

Résumé du livre :

Gair est condamné à mort. Il est le seul à entendre le Chant, une terrible magie qui le déchirera de l’intérieur s’il n’apprend pas à la maîtriser. Pourchassé par les Chevaliers de l’Église qui veulent le jeter au bûcher, Gair a pour seul espoir un ordre secret que des siècles de persécution ont presque anéanti : les Protecteurs du Voile, l’unique rempart contre les démons du Royaume Caché. Mais le Voile entre les mondes est en train de faiblir. Bien avant d’y être prêt, Gair devra combattre pour sa propre vie, pour l’Ordre du Voile et pour la femme dont il est tombé amoureux…

 

 

Mon avis :

Des sentiments partagés quant à cette lecture : j'ai eu beaucoup de mal à ne pas arrêter en plein milieu du livre.

 

Pourtant, tout avait bien commencé : au début du livre, on suit le procès de Gair, un jeune chevalier de l'Ordre de Suvaeon, accusé de sorcellerie, un acte passible de la peine de mort. Curieusement, Gair n'est pas condamné à mourir, mais il doit s'exiler, marqué au fer rouge de l'oeil qui dénonce son crime.

Poursuivit par les Chevaliers de l'Eglise, Gair est aidé par un vieil homme mystérieux, Alderan, qui l'aidera peu à peu à mieux connaître son pouvoir afin de s'en servir efficacement. N'ayant plus nulle part où aller, Gair accompagne Alderan jusqu'au pensionnat que ce dernier a créé pour accueillir les personnes dotées du pouvoir de maîtriser le Chant de la Terre. Là, il rencontre Aysha, dont il tombe éperdument amoureux.

 

Et là, catastrophe : plus rien ne se passe, on fait du sur-place. Pendant une centaine de pages, Gair va prendre des cours dont on ignore la teneur, on ne sait pas ce qu'il y fait, ni ce qu'il y apprend. En revanche, à chaque fois qu'il retrouve Aysha, on se croirait dans un roman à l'eau de rose. Très peu pour moi.

 

HEUREUSEMENT ! l'auteur semble se ressaisir... 150 pages avant la fin (le livre en compte 467) ! Là, on retrouve l'action et le suspense qu'on avait au début : on veut savoir, on arrête de respirer, on s'indigne, on pleure... Bref, on vit l'histoire. Ouf, ça aura valu le coup de ne pas lâcher...

 

Voilà pour le fond. Pour la forme, c'était un peu pareil : parfois très fluide, parfois compliqué à suivre : on nous parle de personnages et d'événements sans nous les présenter vraiment. Certains personnages ne resteront que des noms rencontrés quelques fois au fil du livre. Masen, qui semble être un personnage important, reste un parfait inconnu. Jusqu'au bout, on pense qu'Elspeth Cooper finira par nous dire qui il est, d'où il vient, quel est son rôle, son pouvoir... mais non...

Quant à Gair, on apprend vite qu'il est très puissant, on le voit progresser, maîtriser de mieux en mieux ses pouvoirs, mais on ne sait pas trop comment il y est arrivé (excepté pour les leçons avec Aysha, bien entendu). Et à la fin, on ne sait toujours pas très bien de quoi il est vraiment capable (en tout cas, ce n'était pas clair pour moi de ce côté-là).

 

En résumé, même si l'histoire est intéressante et la fin très prenante (j'ai d'ailleurs hâte de lire le deuxième tome), je trouve dommage qu'il y ait ce trou noir (c'est comme ça que je l'ai perçu) d'inaction et de romance mal placée en plein milieu du livre. Si je n'étais pas si têtue, j'aurais probablement raté la fin (et c'eût été une perte !)

Autre regret : le manque de profondeur à certains endroits, comme si l'auteur avait voulu lancer des pistes, puis les avait abandonnées sans donner plus d'explication.

 

J'espère que la suite sera intense du début à la fin !

 

Ce livre a été lu dans le cadre d'une lecture commune organisée par Sandra.

Il compte également pour le mini-challenge Fantasy sous un chêne organisé par Marmotte.

Publié dans Lectures

Commenter cet article